Je voulais dire à Dieu1

Je voulais dire à Dieu que je L’aimais sincèrement. C’était sur le bout de ma langue. Hélas, Satan est arrivé. Dès que j’ai vu Satan, j’ai complètement oublié de dire à Dieu ce que j’avais l’intention de Lui dire.

Je voulais dire à Dieu que j’avais constamment besoin de Lui. C’était sur le bout de ma langue. Hélas, hélas, Satan est arrivé juste à ce moment là et a détruit mon inspiration. La présence même de Satan a détruit toute ma joie et j’ai complètement oublié de dire à Dieu ce que j’avais l’intention de Lui dire.

Je voulais dire à Dieu que je voulais devenir inconditionnellement l’un de Ses instruments les plus dévoués. J’avais tout prévu. C’était sur le bout de ma langue. Hélas, Satan est arrivé et m’a fait une grimace injustifiée. Sa grimace m’a enlevé toute inspiration, toute joie. Je me suis tout d’un coup senti misérable, et j’ai tellement apprécié ma misère que j’en ai complètement oublié de dire à mon Suprême Bien-Aimé ce que j’avais l’intention de Lui dire. Je voulais dire à mon ami-ignorance que je ne lui parlerai plus. J’avais tout prévu. C’était sur le bout de ma langue. Ah, et qui est venu renforcer ma promesse ? Mon Suprême Bien-Aimé. Je voulais dire à l’ignorance que dorénavant, ma voie était la voie de la lumière, mon but était le but de la félicité, et que je devais abandonner l’ignorance pour de bon. C’était sur le bout de ma langue. Ah, et qui est venu renforcer ma promesse ? Mon éternellement, sempiternellement vieil ami, et en même temps, à jamais étonnamment nouvel ami, mon Suprême Bien-Aimé.

2 Le 18 Juillet 1977 à 19h25, En route pour le Centre Sri Chinmoy du Connecticut


  1. EA71

  2. EA71