Moments creux1

Vous dites souffrir de moments creux. Savez-vous pourquoi ? Ce n’est pas que vous n’ayez rien à faire. Ce n’est pas que vous n’ayez rien à dire. Ce n’est pas que vous n’ayez rien à écrire ou à lire. Ce n’est pas que vous n’ayez pas d’amis. Ce n’est pas que vous ne puissiez pas faire confiance au monde. Ce n’est pas que vous n’ayez personne à revendiquer comme vôtre dans cette vaste création de Dieu. Non, la raison pour laquelle vous souffrez de moments creux, c’est parce que vous ne jouez pas avec l’enfant de votre cœur, l’âme.

En jouant avec amour, joyeusement, avec dévotion et sans réserve avec votre enfant-âme, vous ne souffrirez jamais, jamais de moments creux, peu importe ce que le monde fait pour vous, peu importe ce que vous faites et ce que vous ferez pour ce monde qui est le vôtre.

Vous êtes voué à souffrir de moments creux. Les moments creux vous assailliront à moins que, et jusqu’à ce que vous fassiez ce qu’il faut, la seule chose qu’il faut, qui est de jouer votre jeu-unité constant avec l’enfant de votre cœur, l’âme. J’ajouterai une chose : vous devez réaliser le fait suprême qu’un tout petit sourire fervent de votre âme est le sauveur de votre vie, le libérateur de votre vie et l’accomplisseur de votre vie. Si vous pouvez attraper l’âme qui sourit, vous serez voué à faire des progrès dans votre vie intérieure et vous serez voué à réussir dans votre vie extérieure. Et lorsque vous souriez de concert avec l’âme, vous devenez ce que vous êtes éternellement dans le monde intérieur : le propre Sourire-Satisfaction de Dieu. Le seul propos de votre existence-réalité sur terre ne réside pas dans des moments creux, mais dans un sourire comblé et comblant.

2 Le 19 juillet 1977 à 7h40 — Terrain de sport du collège de Jamaica, Jamaica, New-york


  1. EA79

  2. EA79