Suis-je quelqu’un qui donne ?1

Suis-je quelqu’un qui donne ? Oui. Suis-je quelqu’un qui donne avec joie et ferveur ? Non, malheureusement, non. Cela veut dire que je n’offre pas la rose toute seule, mais avec elle, beaucoup, beaucoup d’épines.

Suis-je quelqu’un qui donne ? Oui. Suis-je quelqu’un qui donne avec joie et ferveur ? Non, malheureusement, non. Cela veut dire que je n’offre pas mon univers-espoir tout seul, mais avec lui, mon univers-frustration.

Suis-je quelqu’un qui donne ? Oui. Suis-je quelqu’un qui donne avec joie et ferveur ? Non, malheureusement, non. Cela veut dire que je n’offre pas seulement mon univers d’aspiration libéré à tous ceux qui m’entourent, mais avec lui, mon univers limité par les désirs.

Comment puis-je devenir quelqu’un qui donne avec joie et ferveur afin de me libérer et de libérer les autres ? Je peux devenir quelqu’un qui donne avec joie et ferveur à condition de ressentir que quiconque donne reçoit également. Le plus grand donneur devient le meilleur receveur. Il donne parce qu’il voit dans son don la seule manière de satisfaire le réel en lui, l’âme. Celui qui donne véritablement offre au monde la beauté tout illuminante de son âme avec joie et ferveur, mais ne donne jamais, jamais le rêve-laideur de son corps.

2 20 juillet 1977 à 6h35 — Stade du Lycée de Jamaica, Jamaica, New-york


  1. EA84

  2. EA84