Que fais-je ?1

Que fais-je ? Est-ce que j’aime Dieu l’homme ? Non. Est-ce que je sers Dieu l’homme ? Non.

Que fais-je ? Est-ce que j’implore un monde meilleur ? Non. Est-ce que je pense à transformer ma vie extérieure ? Non. Est-ce que je contemple l’accomplissement de ma vie intérieure ? Non.

Est-ce que je désire un monde-destruction ? Non. Est-ce que je désire commencer une nouvelle vie afin de pouvoir jouer une fois encore comme un enfant – insouciant, sans mental, sans pensées, sans doutes, sans soupçons, sans peurs, sans anxiétés ? Est-ce que je désire retrouver ces jours dorés de mon enfance ? Non, non.

Que fais-je ? Est-ce que je montre mon attachement excessif à la béatitude céleste, aux dieux et déesses cosmiques ? Non, non. Est-ce que je montre une répulsion amère, dégoûtée pour le monde, pour ce monde laid qui n’aspire pas ? Non, non.

Que fais-je alors ? Je fais juste voguer mon bateau-espoir vers un rivage. Peut-être est-ce un rivage-incertitude ou peut-être est-ce un rivage rêve-accompli ; mais je ne le sais pas et je ne veux pas le savoir non plus. Si je sais que c’est un rivage-incertitude, je serai voué à la destruction-frustration, et si je sais que c’est un rivage rêve-accompli, une relaxation-complaisance éhontée imprégnera tout mon être et dominera mon existence terrestre. C’est pourquoi je laisserai mon sort entièrement aux Pieds de mon Faiseur de Sort, Mon Bien-Aimé Suprême.

2 20 juillet 1977 à 8h10 — Stade du Lycée de Jamaica, Jamaica, New-york


  1. EA86

  2. EA86