Expérience et réalisation1

L’expérience prépare ; la réalisation partage. L’expérience prépare l’aspirant à l’Heure choisie de Dieu. La réalisation partage Dieu avec l’aspirant. L’expérience pleure et essaye sans répit de trouver le but. La réalisation vit sans effort dans le but et finit par devenir le but même. L’expérience dit secrètement à l’aspirant ce qu’il deviendra ultimement : il deviendra l’instrument le plus parfait de Dieu. La réalisation dit en souriant à l’aspirant ce qu’il est éternellement ici sur terre et là-haut au ciel : sur terre, il est Dieu, l’homme qui aspire et évolue ; au Ciel, il est l’homme, le Dieu qui illumine et comble.

L’expérience est convaincue que le monde dans lequel nous vivons est un champ de bataille où les bonnes et les mauvaises forces, les forces divines et non divines se font constamment la guerre. Elle sait spontanément que ce monde dans lequel nous vivons est l’Arbre-Vision de Dieu qui transcende toute chose et le Fruit-Réalité de Dieu qui nourrit toute chose.

L’expérience va du fini à l’Infini. Elle commence par ressentir sa présence dans le fini, puis dans l’Infini. Elle ressent son identité avec la goutte finie, puis avec l’océan infini. La réalisation nage dès le début dans l’océan infini avec Dieu, le Nageur éternel.

Chaque expérience est une force supplémentaire dans le processus de notre vie en évolution. Au cours de notre marche le long de la route de l’Éternité, chaque expérience est une force supplémentaire. Chaque réalisation est un triomphe transcendant. En courant vite, plus vite, au plus vite, le long de la route de l’Éternité, chaque réalisation est un triomphe transcendant.

L’expérience aime énormément Dieu, le Père-Compassion. La réalisation aime énormément Dieu, l’Amoureux-Unité.

L’expérience est la naissance de notre voyage. La réalisation est notre voyage qui transcende, illumine et comble à jamais.

2 Le 9 juillet 1977 à 21h20 — Eglise Presbytérienne de la North Avenue, New Rochelle, New York


  1. EA22

  2. EA22