Prise de conscience, dévouement, ferveur et altruisme1

La prise de conscience, le dévouement, la ferveur et l’altruisme : ce sont mes amis de longue date. La conscience a transformé ma vie animale en une vie humaine. Le dévouement a transformé ma vie humaine en une vie divine. La ferveur a élargi ma vie divine, et l’altruisme a immortalisé ma vie divine.

La prise de conscience a découvert tous les mondes supérieurs. Le dévouement a découvert tous les mondes intérieurs. La ferveur a découvert la Vie universelle de Dieu. L’altruisme a découvert la Vie transcendantale de Dieu.

La prise de conscience a une relation particulière avec Dieu le Créateur. La prise de conscience a satisfait Dieu le Créateur de manière particulière. Le dévouement a une relation particulière avec Dieu le Sauveur. Le dévouement a satisfait Dieu le Sauveur de manière particulière. La ferveur a une relation particulière avec Dieu le Libérateur. La ferveur a satisfait Dieu le Libérateur de manière particulière. L’altruisme a une relation particulière avec Dieu le Chanteur suprême, Dieu le Danseur suprême et Dieu l’Amant suprême. L’altruisme a satisfait Dieu le Chanteur suprême, Dieu le Danseur suprême et Dieu l’Amant suprême de manière particulière.

Sur le plan physique, mon amie la prise de conscience m’a rendu intelligent ; mon ami le dévouement m’a rendu brillant ; mon amie la ferveur m’a rendu pur et mon ami l’altruisme m’a rendu confiant. Mon amie la prise de conscience se tient à la porte de mon cœur et empêche l’ignorance d’entrer dans la chambre de mon cœur. Mon ami le dévouement me demande toujours de remercier le Pilote suprême en moi et de Lui être reconnaissant pour tout ce qu’Il a inconditionnellement fait pour moi. Mon amie la ferveur m’aide à m’identifier à Dieu le Créateur, Dieu la Création, Dieu l’Unique et Dieu le Multiple, afin d’apprécier mon unité suprême avec le Suprême Bien-Aimé. Mon ami l’altruisme m’aide toujours à devenir consciemment partie intégrante de Dieu la création, et à devenir un instrument soumis de Dieu le Créateur. Mon ami l’altruisme me dit que l’homme non réalisé et non comblé deviendra assurément l’homme réalisé et comblé de demain.

L’échelle de la conscience a quatre échelons uniques : la prise de conscience, le dévouement, la ferveur et l’altruisme. L’échelle de la conscience qui réunit les larmes de la terre et le Sourire du Ciel est destinée à l’aspirant en moi. Lorsque je pose le pied sur le premier échelon, l’échelon de la prise de conscience, mon amie ancestrale l’ignorance me regarde stupéfaite, complètement stupéfaite de me voir sur l’échelon de la prise de conscience, avant de finalement disparaître dans la plus grande frustration et le plus grand échec. Lorsque je gravis le second échelon de l’échelle de la conscience, l’échelon du dévouement, le rêve d’ignorance qui alors torturait mon être et mon existence même a complètement disparu. Le rêve d’ignorance implore la transformation. Il m’implore de le transformer en une réalité de sagesse. Lorsque je monte sur le troisième échelon, l’échelon de la ferveur, le monde de la frustration, des soucis, des anxiétés et de l’échec le plus complet se tient devant moi, prêt à devenir meilleur, à progresser et à se transformer radicalement. Lorsque finalement, je me tiens sur le quatrième échelon, l’échelon de l’altruisme, je m’identifie inséparablement à tout ce que le monde possède et à tout ce que le monde ne possède pas. Ce que le monde possède, ce sont des larmes intérieures ; ce que le monde ne possède pas, c’est un sourire fervent provenant des Hauteurs à jamais transcendantales.

Il n’y a qu’un seul monde extérieur, et ce monde extérieur est le monde de ma préparation, basé sur ma propre prise de conscience, mon propre dévouement, ma propre ferveur et mon propre altruisme.

2 le 15 juillet 1977 à 12h50 — Auditorium Dag Hammarskjöld, Nations Unies, New York


  1. EA42

  2. EA42