Hors de la Voie1

Vous avez quitté la voie. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut-il dire que vous serez dorénavant impuissant, désespéré et bon à rien ? Non, pas du tout. Dorénavant, une seule chose se produira : votre unité avec votre vital et votre vie vitale se réalisera. Votre vital a tracé une voie pour vous et vous souhaitez marcher le long de cette voie. Avant, vous marchiez le long de la voie de l’âme. L’âme y était votre amie et votre guide. À présent, c’est votre vital qui sera votre ami et votre guide.

Lorsque vous marchiez sur la voie de votre âme, vous avez fait de nombreuses promesses à Dieu, des promesses intérieures. Dorénavant, vous n’êtes plus sous aucune obligation de tenir ces promesses. Dieu, Lui aussi, vous a fait une promesse solennelle, et Il S’est libéré de Sa promesse de vous accorder la libération consciente des mailles de l’ignorance ainsi que l’unité absolue avec Lui. Vous pouvez dire que ce sera temporaire, ou bien pour toujours ; cela dépendra du temps que durera votre amitié avec votre ami-guide, votre vital.

À présent, vous avez quitté la voie de l’âme et vous êtes entré dans la voie du vital. Si vous critiquez la voie de l’âme, si vous pensez qu’il n’y a rien de bon à trouver sur la voie de l’âme et que c’est une erreur déplorable de votre part d’être entré dans cette voie, alors bien sûr, vous resterez indéfiniment dans la voie du vital.

Maintenant, vous avez décidé que la voie du vital était la véritable voie, la voie où vous allez réussir, où vous rencontrerez la satisfaction. Si c’est ce que vous pensez, non seulement vous vous trompez, mais le réel en vous, l’âme en vous, ne supportera pas un jugement aussi absurde. Votre âme se retirera pour une durée indéfinie. Mais si vous pensez que la voie de l’âme était une voie ardue et difficile pour vous, et si vous avez choisi une autre voie parce qu’elle est moins difficile, plus facile, votre âme vous pardonnera et vous attendra avec une patience absolue. L’âme ne pense pas que votre impuissance et votre désespoir doivent être encouragés ou justifiés, loin de là. Mais la compassion de l’âme inondera votre faiblesse et votre âme vous accordera une nouvelle chance dans deux ans, cinq ans ou dix ans. Mais par contre, si vous critiquez le jugement de l’âme, si vous critiquez la tentative de l’âme d’exécuter la Volonté de Dieu en vous et à travers vous, l’âme se retirera de vous pendant un bon nombre d’années, voire pendant toute cette incarnation. Il est même possible que ce retrait dure plusieurs incarnations —si vous croyez en la réincarnation, bien sûr.

Lorsque vous quittez la voie, c’est un moment de séparation entre vous et votre âme. Lorsque vous devenez un avec votre ami vital, votre âme se retire. Lorsque vous quittez la voie, vous dites au revoir. Vous dites à l’âme : « Un jour, dans un futur lointain, nos chemins se croiseront. » Et l’âme répond avec ferveur : « J’espère. »

2 Le 18 juillet à 6h45 — Stade du Lycée de Jamaica Jamaica, New York


  1. EA59

  2. EA59