Austérité1

« Mon Seigneur Suprême, tant de personnes m’ont parlé de l’austérité. Éclaire-moi. Je veux apprendre de Toi, de Tes lèvres, ce que signifie véritablement l’austérité. Est-elle une sorte de torture que l’on s’impose à soi-même, ou plutôt une discipline sévère ?

— Ô aspirant, discipline et austérité sont deux choses tout à fait différentes. Elles sont semblables au pôle nord et au pôle sud. Tu te disciplines afin de ne pas subir les attaques de la tentation. Tu te disciplines afin de recevoir les offrandes du futur immédiat que sont le bonheur et la paix de l’esprit. Ces dons sont d’une importance primordiale. Une joie immense t’envahit dès le moment où tu te disciplines, et les effets ultérieurs de la discipline sont aussi la joie et le sentiment d’accomplissement, d’un accomplissement véritable.

Par contre, l’austérité n’est qu’une torture que l’on s’impose à soi-même. Tu te tortures, croyant Me satisfaire, mais cette notion est absurde ! Je suis tout Amour, et seul l’Amour est nécessaire pour m’atteindre.

Pourquoi veux-tu passer par l’austérité ? Tu as un corps, un vital, un mental et un cœur. Ce sont les membres proches de ta famille, et tu t’en accommodes. Supporter un corps léthargique, supporter un vital agressif, supporter un mental soupçonneux, supporter un cœur impur ; n’est-ce pas là déjà une sorte de torture ? Puisque tu es tellement épris d’austérité, sache qu’en acceptant patiemment ton corps, ton vital, ton mental et ton cœur insupportables, tu vis déjà la forme d’austérité la plus rude. Tu n’as nul besoin d’austérité supplémentaire.

Passe uniquement par la discipline. Tu en obtiendras la paix de l’esprit et dans cette paix de l’esprit, je te réserve tout : la paix, l’amour, la lumière et la félicité en abondance. Crois-moi, si tu aimes l’austérité, abstiens-toi d’absorber la nourriture de l’ignorance. L’austérité n’est pas et ne peut pas être un accomplissement réalisé par un aspirant, quel qu’il soit. En revanche, la discipline est et doit toujours être un accomplissement réalisé par l’aspirant en toi et en chacun. La discipline est ton ouverture constante, ta réceptivité constante à une lumière supérieure. Tu dois sentir que, grâce à la discipline, tu invoques une lumière plus élevée. Lorsque tu fais du sport, lorsque tu chantes, quoi que tu fasses, pense toujours que tu disciplines ta conscience physique, ta conscience vitale, ta conscience mentale et ta conscience psychique. Grâce à cette discipline, non seulement tu finiras par atteindre le But de Perfection, mais tu deviendras également le But Lui-même.

Toute pensée convenablement régulée, toute action convenablement régulée, est discipline. À l’intérieur de la discipline, tu trouveras tout ce que je possède et qui t’est destiné, ô aspirant. L’Amour, la Paix, la Lumière et la Félicité en abondance. Je te réserve tout cela au sein de la discipline. La voie de la discipline est faite pour toi, et jamais celle de l’austérité ou de la mortification. »

2 Le 7 Juillet 1977 à 7h15 — Stade du Lycée de Jamaica, New York


  1. EA14

  2. EA14