Je ne sais pas1

« Je ne sais pas. » Voilà sans nul doute une réponse. Elle satisfait l’aspirant sincère en nous qui ne s’abaisse pas au niveau de l’hypocrisie. Mais voyons jusqu’où cette réponse peut nous mener. Jusqu’au But qui nous est destiné ? Certainement pas ! Pour cela, il nous faut pouvoir dire : « Je sais. »

Pour trouver la réponse, nous commençons par regarder autour de nous. Mais le monde se moque de nous, nous tourne en ridicule et parfois nous méprise. À ses yeux, nous sommes d’incorrigibles fous. Nous partons alors chercher la réponse à l’intérieur de nous. Une voix surgie des profondeurs nous dit alors que nous sommes réellement ce que nous pensons être. Nous sommes réellement ce que nous croyons être. Nous sommes réellement ce qu’ultimement nous allons devenir consciemment.

Que pensons-nous être ? Nous pensons être des instruments dévoués et des aspirants attentifs. Que croyons-nous être ? Nous croyons être des amoureux fervents. Et qu’allons-nous ultimement devenir ? Des serviteurs zélés. Des instruments dévoués, des aspirants attentifs, des amoureux fervents et des serviteurs zélés du Suprême : si nous parvenons à nous considérer comme tels, si nous pouvons ressentir que nous sommes tout cela, il n’y aura alors plus aucune autre réponse pour nous sur terre comme au Ciel. Voici la réponse : nous sommes les instruments dévoués, les aspirants attentifs, les amoureux fervents et les serviteurs zélés du Suprême. « Je ne sais pas » est devenu désormais : « Je sais ». Et que sais-je ? Je sais que je cherche depuis toujours la Vision sans naissance et la Réalité à jamais transcendante de la réalisation de mon expérience, de la révélation de ma réalisation et de la manifestation de ma révélation.

2 Le 2 Juillet 1977 à 8h30 — Centre Sri Chinmoy, Jamaica, New York


  1. EA3

  2. EA3